Turismo Valdegovia montescorzo edificio

sur valdegovía

services ir

histoire et art

vive valdegovía

qué voir

Parc Nat. de Valderejo

Visite virtuelleir

Screensaverir

contactir


L´Église de Saint Romain de Tobillas

Ce petit village se fait remarquer par l´importance de son église, Saint Romain de Tobillas. Après l´important travail de restauration qui a récemment été réalisé par le Service du Patrimoine Historique du Départemement d´Architecture et de l´Urbanisme du Conseil Floral d´Álava, ce temple a été placé en tête des monuments d´intérêt maximal de Valdegovia, en pouvant la considérer comme l´église la plus ancienne du territoire d´Álava et le débat sur son architecture préromantique à recommencé de nouveau.

Elle se compose en quatre étapes de construction :

a) La place (la tête) et les rangées initiales de la fondation appartiennent au premier édifice qui est daté de la première moitié du IXème siècle.

b ) Le deuxième édifice, du Xème siècle, dont restent des empreintes de l´abside couvertent par la coupole de chardon calcaires. Ils sont concervés, les voussoirs sont réutilisés dans l´arc de l´entrée, d´une fenêtre et les "tissus significatifs de son paramètre originel".

c) Édifice roman, dont il reste l´arc de l´entrée, les frises, les canecillos... tout cela est très altéré par le délabrement qu´à subit la voûte romane.

d) La quatrième phase de l´édifice englobe toutes les restaurations qui ont été effectuées jusqu´à nos jours.

Mais l´importance de cet édifice ne se limite pas à l´évolution de l´architecture depuis le préromantisme, c´est aussi de faire remarquer l´importance qu´ont eu les origines documentaires au moment où elles pouvaient être datées. Le premier témoignage apporté par l´abbé Abito, nous parle de la restauration en tant qu´église monastique en l´an 882. Le document suivant rapporté par le prêtre Vigila, celui qui nous donne le témoignage de la restauration qui a été réalisée au Xème siècle, grâce au moyen de l´épigraphe qui est concervé dans le musée d´archéologie. Le troisième témoignage est une découverte récente qui nous arrive aussi par le moyen d´une épigraphe de claire paléographie mozarabe encore à son état naturel (in situ).

La découverte des restes de la coupole de chardon calcaire sur pechinas dans la deuxième phase constructive de l´église, elle est rattachée à un groupe d´églises du Nord de la péninsule, datées au début du Xème siècle, mais elle est la première qui se situe au pays Basque, c´est pour cela qu´elle est la plus septentrionale de toutes, ce qui a permis de se demander si elle est l´endroit depuis lequel la nouveauté architectonique s´est étendu au reste de la péninsule.

Ne manquez pas

retour