Turismo Valdegovia montescorzo edificio

sur valdegovía

services ir

histoire et art

vive valdegovía

qué voir

Parc Nat. de Valderejo

Visite virtuelleir

Screensaverir

contactir


Les Chemins de Randonnée

Les rochers de Batxikabo (5800 mètres)

Batxikabo (1 173 mètres) s'élève sur le bord occidental de la Sierra de Arcena, protégé par des précipices et entouré de pinèdes.

Présentation

Barrio (701 mètres) apparaît à la fin d'une courte route qui part de Espejo et pénètre de plus en plus entre les rochers et les pinèdes de la Sierra de Arcena. Enfermé dans une vallée du même nom et protégé dans le moyenne âge par le château de Berbea aujourd'hui disparu, on se trouve entouré par les hauteurs de Custodia (1035 mètres), Castro Mayuela (1049 mètres), Canto Pero (1093), Bachicado (1173) et les Castros (1049). Ce sont des sommets avec des calcaires, avec des grandes vues et pics tranchants, qui enferme beaucoup de danger au cas où on se tromperais de route.

Le sommet le plus représentatif de Barrio est le Bachicado (1173 mètres), une montagne centenaire près de Los Castros (1049), qui es fermé par le sud à l'horizon de la vallée. Sa première moitié est couvert par une pinède embrouiller où vivent des chevreuils et des sangliers. Le reste est un gros mur rocheux avec des précipices et quelques tronçons ont des chutes supérieures aux 200 mètres. Entre les deux sommets se trouve la brèche de La Hoz (990 mètres), unique point d'accès à la hauteur par cette versant d'Alava. Aussi il y'a une montée depuis le village appelé Batxikabo, mais c'est plus longue et en plus c'est orienté au Sud.

La brèche de la Hoz

Le passage de la Hoz est obligatoire pour accéder à la Batxikabo. La montée démarre à l'entrée de Barrio, où on peut garer la voiture sur le pallier d'une carrière abandonnée. Là aussi il y'a une fontaine. C'est une piste très dressée, en principe de ciment et avant de passer en bas de l'église, de terre, qui gagne de l'altitude à grande vitesse. Commence sur un terrain dégagé, pour pénétrer plus tôt dans la pinède.

Après avoir laissez derrière un camp (champ) et une fermeture avec un passage canadien (20´), nous devons suivre toujours de front. D'énormes pins font de l'ombre sur le chemin, avec des sous-bois très humide où les buis abondent, et après avoir tracer quelques courbes, ça débouche sue un autre piste moins étendu qui conduit au brèche sans aucune perte (35'). C'est la même chose que de traverser par-dessus Batxikabo, Castro Mayuela et qui conduit aux environs de La Mota.

Si l'alpiniste à toujours de force il peut arriver à ce point par un des nombreux raccourcis qu'a tracé le troupeau de bétail par le milieu de la pinède, mais ils ne sont pas pratique en étant très crotté (plein de boue), et l'effort réalisé ne mérite pas la peine.

Le chemin au col (gauche) monte sur le mur de Los Castros, le sommet qui n'est pas facile d'y monter, les raisons parce que il n'y a pas de chemin, en face. La hauteur (50') est occupée par un pallier herbeux, entouré par un buisson épais de buis par où s'écoule le sentier de la montée (droite). Le point de départ du sentier vers le Batxikabo n'est pas facile à trouver. C'est signalisé par des marques de peinture et sue quelques intervalles, avec des bornes de pierres, mais s'est étroit et difficile de suivre quand il faut serpenter entre les rochers te les arbustes.

Une crête minière difficile

En principe on monte d'une forte manière, pour ensuite changer de versant (pente) et descendre quelques mètres par le ravin qui conduit au village de Batxikabo, bien que à aucun moment on a des vues sur le barrage de Sobrón. On recommence à remonter ensuite vers le sommet et sur quelques tronçons apparaît le précipice (1.10')

La boite aux lettre placé au sommet (1173) est situé sur le même bord. Depuis la haut il y'a une vue magnifique sur Barrio, qui apparaît minuscule à nos pieds, au milieu d'une pinède épaisse et bien soigné, de toutes les montagnes des environs. Le retour se réalise par le même chemin de la montée (2.20').

L'excursion peut se prolonger jusqu'au sommet du haut de La Mota (1315 mètres), après être passer par le Canto Pero et le col de La Rastrilla. Depuis ce sommet il y'a une vision parfait du barrage de Sobrón et les montagnes Obarenes, entre lesquelles l'union se faite remarquer.

Sommet

Batxikabo (1.173 mètres) et Los Castros (1.049 mètres), en Alava, dans k¡la limite avec Burgos

Situation

Les sommets affilés et rocheuses qui s'élèvent sur Barrio, sur le bord de la Sierra de Arzena.

Difficulté

Il n y'en a aucune jusqu'à atteindre le col de La Hoz. Précaution sur le parcours de la crête.

Dénivellement

475 mètres entre Barrio et le sommet.

Les voies communications

Barrio se trouve au fond d'une vallée à 5 kilomètres de Espejo. On atteint Cette unique population par la N-625 entre Bilbao et Burgos, après avoir dépasser la porte de Orduña, 5 kilomètres avant Sobrón.

Restaurants, station d'essence, et hôtels

Les restaurants en Espejo, Villanueva, Angosto, Puentelarrá et Miranda. Les hôtels à Salinas et La Lastra. La station d'essence à Osma et Puentelerrà.

Cartes

Feuilles 21-8 (137), Miranda de Ebro, du service géographique de l'armée. Carte B-7 de Javier Malo sur Valdegovía et Tobalina.



retour